Cérémonie de commémoration du 11 novembre.

Cette année pour la cérémonie du jeudi 11 novembre 2021, les élèves de 3C ont mis en voix et en musique des Lettres de Poilus.

Lecture d’une lettre de poilu par ATTIA Bichoi
Lecture d’une lettre de poilu par GHALIOUN Aya
Lecture d’une lettre de poilu par SADORGE Victorine

La chanson de Craonne interprétée par Alexandra

Sortie collège au cinéma 25 novembre 2021, classes de 4B et 4C

Un film tourné au collège avec les élèves de 4B

Nous avons le plaisir de vous informer que le film Art à l’école avec Agathe Pitié «ça prend aux tripes !» réalisé par José Ramirez Romero est enfin prêt, vous pouvez le visionner en cliquant sur le lien ci-dessous.
https://www.eyeartfoundation.org/fr/actions/faisons-entrer-lart-a-lecole/ca-prend-aux-tripes-1268.html?fbclid=IwAR31miLJ_qsIUfQcYh6Q2z7sgrq69Mzuge8JR2inp2x7oWS3sHr3dt9rvSA


Nous l’avons annoncé sur nos réseaux sociaux. Merci d’avance de relayer les post : 
https://www.instagram.com/eyeart.foundation/
https://www.facebook.com/amartfilms/
Merci à tous pour avoir collaborer à la réussite de ce film !

Une photo en souvenir de l’intervention de la société de production « Amart film », qui s’est déroulée le juin 3 juin 2021 de 11h30 à 12h30 au collège.

Les élèves ont pu découvrir leur film : « Agathe Pitié, ça prend aux tripes » et ont reçu leur œuvre encadrée ainsi que des cadeaux.

Les élèves de 3ème rencontrent des professionnels

Samedi 1er février 2020, les élèves du collège ont pu rencontrer des professionnels lors du  forum des métiers organisé par Madame Fourmy, CPE du collège. 

Beaucoup de métiers étaient représentés : radiologues, oncologues, auditeurs en cybersécurité,  assistants immobiliers, éducateurs, infirmiers, psychologues, représentants des métiers du  sport, représentants des métiers agricoles, ingénieurs, avocats, substituts du procureur,  gestionnaires, policiers, représentants des métiers du spectacle… 

Merci à tous les intervenants et encadrants pour cette matinée riche en découvertes et  questionnements.

Sortie éducative des élèves de 4ème E au Tribunal de Créteil 

Les élèves de 4ème E ont eu la chance de découvrir l’activité judiciaire du tribunal de Créteil,  le 14 janvier, lors d’une sortie éducative.  

L’association « Justice & Ville » propose aux élèves de cette classe une série de 5 ateliers  juridiques tout au long de cette année scolaire afin de découvrir le système judiciaire français  ainsi que des sujets d’actualités liés au monde judiciaire comme les discriminations, les droits  des femmes, etc… Le thème de la justice est, en effet, la clé de voûte du programme  d’enseignement moral et civique du niveau de 4ème, au collège. 

La sortie s’est inscrite dans ce programme d’ateliers. Les élèves ont pu assister à des audiences  pénales en salle d’audience. Quatre prévenus ont été auditionnés par les magistrats pour des  délits de différentes gravités. L’un d’entre eux a été jugé. Les élèves ont ainsi découvert la  « justice du quotidien » et son fonctionnement. 

Mme MARTINAIS, professeure d’histoire-géographie-enseignement moral et civique 

Veegens J. 

« On est parti en bus pour aller voir des prévenus se faire juger par le juge. Il y avait un  huissier, une présidente qui dirigeait l’audience et 4 prévenus. Quand une personne ne savait  pas parler français il y avait une traductrice. 

Deux prévenus se sont faits juger sans avocat. Les avocats faisaient grève. La présidente a  demandé aux prévenus s’ils voulaient se faire juger seuls ou avec un avocat, tous ont accepté  de se faire juger seuls » 

Shana M. 

« Nous sommes arrivés dans le tribunal, on nous a demandé de déposer nos sacs dans sur le  tapis roulant pour être scannés (passage de la sécurité). 

Puis, la juriste est venue nous récupérer pour pouvoir nous accompagner dans la salle  d’audience où nous avons vu l’huissier, le président, le juge, le greffier, le procureur de la  République, les prévenus libres ou détenus, une victime et un seul avocat pour défendre le  dernier détenu. 

Il y avait une traductrice pour aider deux détenus arabophones. 

Dans la première affaire, le prévenu est jugé pour avoir volé un téléphone portable d’une  dame dans le métro. Il a été arrêté par un policier en civil dans le métro après avoir commis ce  vol. 

Il a été condamné pour ce délit ». 

Hamza B. , Maylis F. , Roberta A. 

« Nous sommes partis à Créteil, en bus, pour assister à des audiences, quatre audiences  précisément, dans le Tribunal de grande instance. Au niveau des audiences, les accusés qui ne  parlaient pas correctement le français ont eu droit à l’assistance d’une traductrice.

Dans la salle d’audience, face au public, il y a des juges dont un président qui se situe au  centre de l’estrade, un procureur qui se situe à gauche, le prévenu se situe tout à droite.  L’avocat, qu’il soit ou non commis d’office, se situe soit à gauche, soit à droite de la victime  ou de l’accusé. Son métier est de les défendre. L’huissier de justice surveille tout ce qui se  passe dans la salle. 

En bref, la sortie était super et peut nous servir pour notre culture générale et/ou si on veut  faire des études de droit ». 

Lukas F., Dounia H., Inês V. 

« On est parti au tribunal de Créteil pour assister à une audience. Lors d’une audience, des  personnes sont jugées. 

Lors de notre sortie, elles avaient commises des délits. 

En face de nous, dans la salle, il y avait la présidente et deux autres juges, une greffière et un  huissier. Parmi les prévenus, trois étaient détenus et un, libre. Il y avait aussi une victime. La présidente de l’audience annonce les infractions commises par les prévenus : ∙ Un vol à l’arraché de téléphone portable par un homme sur une femme. ∙ Un trafic de stupéfiants : un homme a transporté 1,5 kg de cocaïne dans sa valise qui a été  repérée par la douane à l’aéroport d’Orly. 

∙ Un cambriolage en journée (vol de vêtements, d’objets multimédia…) : la victime était  présente à l’audience. 

∙ Un trafic et consommation de drogue : le prévenu en était à sa 7ème récidive. Une demande  de remise en liberté a été faite par son avocate plus précisément, une semi-liberté avec port  d’un bracelet électronique ». 

Abiraami A., Odyssia S., Ilef G., Ryan R., Svedan P.: 

« Dans la salle d’audience, neuf professionnels étaient présents : l’huissier, le président, deux  juges, la greffière, la procureure de la République et aussi, des prévenus libres ou détenus et  une seule victime. 

Chaque personne a un rôle spécifique : 

∙ L’huissier s’assure du bon déroulement d’une audience 

∙ Le président dirige l’audience, c’est le seul qui communique au nom du jury ∙ Les deux autres juges décident de la peine 

∙ Le greffier note la séance d’audience 

∙ Le procureur défend la société et propose une peine 

∙ L’avocat défend son client 

Nous avons assisté à quatre affaires différentes : 

∙ Un vol de téléphone portable à l’arraché 

∙ Un trafic de stupéfiants 

∙ Un cambriolage 

∙ Un trafic et consommation de drogues 

Nos impressions personnelles sont les suivantes : 

∙ Odyssia : « Je trouve que c’est différent de ce que l’on voit à la télé ». ∙ Abiraami : « Je m’attendais à une salle plus grande avec plusieurs personnes ». ∙ Ryan : « Cette sortie a été très instructive. J’ai aimé assister à l’audience ». ∙ Svedan : « Les séances étaient ennuyantes (sic) et je pensais que la salle était plus grande ».

Notre impression globale est la suivante : « Très bonne sortie dans l’ensemble, très instructive  avec beaucoup de surprises et de rebondissements » ». 

Noujoud B., Pauline D., Lamberto L. : 

« Nous sommes rentrés en premier dans la salle d’audience après ce furent les magistrats puis  les policiers. 

Quand les magistrats sont entrés, nous nous sommes levés (on nous dit de nous lever puis de  nous rasseoir). 

En face de nous, il y avait deux juges, la procureure de la République qui propose la peine  grâce à la loi. 

Après que tout le monde se soit installé le prévenu entre soit il est libre et peut se mettre  devant le public, soit il est détenu et est placé dans une cellule équipée d’un micro et dont les  parois sont en verre. 

Plusieurs affaires ont été jugées : 

∙ Un vol de téléphone 

∙ Un transport de 1,5 kg de cocaïne 

∙ Un cambriolage 

∙ Un trafic et consommation de drogues (7ème récidive) 

Les rôles des personnes présentes en audience sont : 

∙ Le juge qui décide de la peine. 

∙ Le procureur de la République qui propose une peine en fonction de la loi. ∙ Le président qui dirige l’audience : c’est le seul interlocuteur des prévenus, des victimes et  des avocats. 

∙ Le greffier qui prend note du déroulé de l’audience. 

∙ L’avocat qui défend son client. 

∙ L’huissier qui gère le bon déroulé de l’audience. 

Les avis personnels sont les suivants : 

∙ Lamberto : « J’ai bien aimé même si c’était long. Le premier cas n’était pas intéressant  mais les autres, beaucoup plus ». 

∙ Noujoud : « C’était trop long et j’étais mal assise » (sic). 

∙ Pauline : « C’était trop long mais j’ai bien mangé avant » (sic) ». 

Katiana G., Kylian C., Nolan L.: 

« Le mardi 14 janvier, nous sommes partis au tribunal de Créteil assister à plusieurs  audiences. Nous sommes arrivés dans la salle d’audience. Il y avait les magistrats, l’huissier,  le procureur de la République, les prévenus, une victime, leurs avocats et les policiers. On a assisté à quatre affaires dont deux en rapport avec la drogue mais aussi un cambriolage  et un vol de téléphone portable à l’arraché. 

Il y avait une traductrice pour les prévenus ne sachant pas parler français ». Souleyman D. :

« Nous sommes arrivés devant le tribunal. Une fois rentrés dans le tribunal, on nous a  demandé de poser nos sacs dans un scanner pour une question de sécurité. Ensuite, une  responsable de l’association nous a présenté le planning de la sortie. 

Nous sommes allés dans la salle d’audience où l’on a vu le procureur, la présidente de salle,  les magistrats, la greffière, les victimes, les prévenus. Mais il n’y avait qu’un seul avocat car  les autres étaient en grève [à cause de la réforme des retraites]. 

Nous avons pu assister à quatre jugements dont deux pour vol, un cambriolage et un vol à  l’arraché de téléphone portable survenu dans le RER. Lors de ce vol, le voleur a été interpellé  par un policier hors-service. Le prévenu suivant était jugé pour un cambriolage d’un  appartement. Le troisième prévenu a été jugé pour transport de cocaïne dans sa valise. Il a été  interpellé par la douane à l’aéroport d’Orly. Il faisait un aller-retour entre la métropole et la  Martinique. En échange de ce transport, il devait toucher une somme de 5 000 €. Avec cet  argent, il voulait monter sa propre entreprise en Martinique. Le dernier prévenu était jugé  pour vente et consommation de stupéfiants : c’était la 7ème fois ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.